4 points importants pour bien rédiger votre contrat de dropshipping

Dans l’article sur le choix du fournisseur en dropshipping, nous avons déjà évoqué l’importance de la politique des retours. Pour assurer de bons échanges dans la vente sur internet, il est également important de mettre en place un contrat de dropshipping entre le fournisseur et le commerçant pour définir les différents points du partenariat.

En tant que dropshipper, voici les axes importants à aborder dans l’élaboration du contrat avec votre fournisseur.

1. La commission reversée

Quand vous allez vendre sur internet des produits de votre fournisseur sur votre boutique en ligne, vous allez toucher une certaine somme. Vous allez ensuite acheter le produit chez votre grossiste et en fonction du prix, vous allez récupérer une commission. Puis, il va expédier le produit au client final.

La commission que vous allez toucher est donc importante car c’est elle qui va définir votre marge et la réussite de votre site e-commerce. C’est pour cette raison qu’il est intéressant d’aborder ce sujet avec votre fournisseur pour le mettre à plat dans un contrat et savoir si vous allez être rentable.

La plupart du temps, les grossistes vont chercher à vous faire toucher la commission la plus petite possible. Vous devez négocier au maximum et expliquer votre plus-value par rapport aux autres e-commerçants du marché !

Lors de la rédaction du contrat de dropshipping, vous devez donc retrouver le montant de la commission avec le prix HT ou TTC.

2. Les produits du catalogue

Parmis les fournisseurs que vous allez trouver, les gammes de produits seront totalements différentes. Sur votre boutique de dropshipping, vous devez importer des produits qui correspondent à votre audience.

Vous devez donc étudier minutieusement les produits de vos fournisseurs pour ressortir une liste de qualité. Un contrat de dropshipping comportant ces éléments permettra de définir une certaine collection du catalogue et vos différents besoins en tant que dropshipper.

Ces précisions vont également être accompagnées des différentes caractéristiques des produits comme les descriptions, les prix, les poids ou encore le temps de livraison.

Si le choix de votre fournisseur est un indispensable, le choix de la catégorie de produits que vous allez proposer sur votre boutique e-commerce est très importante pour réduire le nombre de retour dropshipping.

En effet, comme le taux de retours dans le commerce électronique vacille entre 1 et 10%, il faut comprendre que la catégorie de produits y est pour quelque chose. À vrai dire, certaines catégories sont plus assujetties au retour que d’autres en raison de leurs caractéristiques divergentes. Ainsi, le secteur du textile, avec un taux de retours frôlant souvent les 20%, est à proscrire si vous ne disposez pas d’un fond de roulement suffisant pour amortir les retours, et que votre fournisseur n’en assure pas la fonction.

Ainsi, il est préconisé de vous orienter vers des articles moins onéreux ou qui ne risquent pas de trahir les attentes des consommateurs si vous souhaitez avoir un faible taux de retour.

3. La gestion des retours

De nombreux vendeurs ont tendance à négliger le fait que ce sont eux les responsables juridiques des ventes réalisées. Ce qui fait qu’en cas de retour client, c’est à vous, dropshipper, de les gérer.

Il est important de noter que la loi Hamon, tout comme d’autres législations portant sur la protection du consommateur, ne s’exerce pas aux relations entre professionnels. Ceci étant, le fournisseur en dropshipping n’a aucune obligation légale de reprendre les produits retournés par vos clients.

Seuls le contrat de dropshipping et les conditions générales de vente établis entre vous et votre fournisseur régentent vos relations commerciales, et donc la prise en charge ou non d’un droit de rétractation. Ce qui signifie donc que si la gestion des retours et des SAV n’est pas spécifiée dans les CGV, il est présumable que votre fournisseur n'accepte pas de récupérer les articles que vos clients ont retournés.

Dans tous les cas, il convient de bien choisir votre fournisseur pour faire du dropshipping. Afin de minimiser les risques en cas de retour dropshipping, assurez-vous que votre fournisseur assure la gestion des retours et du SAV. Pour ce faire, vérifiez bien les différentes procédures et politiques des retours afin de ne pas avoir à vous soucier de la partie logistique.

Si vous souhaitez collaborer avec un grossiste ne prenant pas en charge les retours, la réalisation d’une commande test sera de rigueur afin de déterminer les conditions d’envoi. Des colis parfaitement empaquetés et remis par un transporteur fiable feront certainement foi d’un bon service et minimisent sans nul doute les risques de retour.

Afin de mettre toutes ces choses au clair, je vous conseille donc de passer un accord avec votre grossiste et que ce soit préciser dans votre contrat.

4. Les frais de livraison

Dans votre contrat de dropshipping, il est important de définir les frais de livraison. Le coût du transport va impacter votre marge et le prix que vous allez définir pour vos produits.

En fonction du prix, plusieurs stratégie s’offrent à vous :

  • La première consiste à mettre en place la livraison offerte sur votre site marchand de dropshipping et augmenter les prix de vos produits.
  • La seconde consiste à appliquer des prix agressifs en récupérant la marge sur le coût de la livraison.

Lancer ma boutique de dropshipping - Test Gratuit 15 jours

Vous l’aurez donc compris, lancer une activité en dropshipping n’est pas sans risque. Il est donc important de mettre en place un contrat de dropshipping pour disposer d’une certaine garantie avec un document fiable. Selon les modalités convenues avec votre fournisseur, vous connaîtrez la responsabilité et le rôle dans chaque situation. Ces informations permettent de créer un site de vente en ligne en dropshipping plus sainement !

Pour aller plus loin :

Retour

Créons ensemble votre boutique rapidement

Quel est votre prénom ?

Vous bénéficiez de 15 jours de test GRATUITS !

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

, très bon choix !
Et au fait, vous aimez quoi dans la vie ?

Dernière étape, quel look pour votre boutique ?