Dropizi.frAccéder au site

Vendre au Royaume-Uni

Le commerce électronique au Royaume-Uni, comme dans d’autres pays européens, connaît un franc essor depuis 2015. L’apparition de nouvelles pratiques comme l’achat en ligne depuis un appareil mobile ont faire grandement évoluer le secteur. Si vous ne savez pas encore où vendre avec votre site de dropshipping, le Royaume-Uni s’avère être une super opportunité.

Un potentiel important pour le dropshipping

Le Royaume-Uni compte 64,91 millions d’habitants. 92% d’entre eux utilisent internet. Ce qui constitue un potentiel d’achat important pour tout vendeur en ligne. D’ailleurs, 77% d’utilisateurs d’internet britanniques affirmaient avoir déjà effectué des achats en ligne en 2015. Ce qui représente une opportunité grandissante pour les e-commerçants, car le déploiement du m-commerce a engendré une forte croissance du marché depuis cette année.

Un autre constat a également permis de déterminer le potentiel du commerce électronique au Royaume-Uni. En effet, selon We Are Social, les consommateurs britanniques consulteraient beaucoup les plateformes des géants du e-commerce comme eBay et Amazon. Bien entendu, ils s’intéressent également aux enseignes locales qui sont parvenues à s’adapter à l’e-commerce. Parmi cela, on note Tesco, Argos et Next. Dans tous les cas, cette grande ouverture du marché e-commerce anglais permet aux entreprises et distributeurs étrangers, tels les marques et les dropshippers de faire affaire dans le pays.

Le m-commerce au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, on compte actuellement plus de 74,92 millions de connexions mobiles. Ce qui constitue un potentiel considérable pour le m-commerce. De nombreux commerçants en ligne sont d’ailleurs focalisés sur les canaux mobiles pour vendre. Un chiffre qui tend à grandement s’accroître en raison de la démocratisation des téléphones à large écran. D’ailleurs, on estime que le smartphone constitue plus de 50% des ventes m-commerce en 2018 et 56% en 2021.

Les chiffres du Royaume-Uni

Afin d’appréhender en profondeur le marché, il convient de parler des chiffres autour du secteur. Si l’on ne parle que des ventes en ligne, elles représentent un chiffre d’affaires de 130 milliards d’euros, soit le double de celui de la France. Les dépenses moyennes annuelles des clients sont estimées à 5 400 €. Ce qui confère à la perfide Albion le titre du “Roi de l’e-commerce européen” et lui positionne à la troisième place à l’échelle mondiale.

L’e-commerce représente près de 19% des ventes réalisées au Royaume-Uni, mais devrait atteindre plus d’un quart des transactions commerciales effectuées dans le pays d’ici 2021, soit 25,8%. Cela, grâce à l’essor du smartphone et du m-commerce.

En effet, la mise en place du “Black Friday” depuis 2015 et aussi l’apanage de la navigation mobile est à l’origine de cette explosion grandiose de l’e-commerce. Comparés aux acheteurs en ligne français entre autres, les consommateurs britanniques ont très vite intégré l’utilisation des appareils mobiles dans leurs habitudes d’achat. Le pays enregistre un taux de transaction par ordinateur de 49%, soit deux fois moins que celui des Français (80%), et plus de 50% pour les appareils mobiles, notamment les smartphones et les tablettes. Bien que le nombre d’utilisateurs sur smartphone est encore faible, on estime que ce chiffre doublerait d’ici quelques années.

Les produits populaires

Avec un coût de dépenses annuelles très élevées, les consommateurs britanniques répartissent leur budget bien au-delà de ce que l’on imagine. Au Royaume-Unis, les produits et services les plus achetés sur le web représentent :

  • 67% en billetterie,
  • 37% en voyage,
  • 27% pour les services financiers,
  • 23% pour la mode.

Des bonnes pistes pour votre business en dropshipping !

La logistique

Chez les Britanniques, on observe que la livraison à domicile reste l’offre logistique privilégiée des acheteurs avec un taux de 91% contre 47% pour le retrait en magasin et 22% pour la livraison en point relais.

En ce qui concerne le paiement, les consommateurs britanniques préfèrent le paiement par carte de crédit. Voici d’ailleurs le classement des différents moyens de paiement utilisés par les Anglais :

  • 40% des acheteurs utilisent les cartes de crédit pour régulariser leur achat,
  • 35% préfèrent les cartes de débit,
  • 21% utilisent PayPal.

En résumé, lancer son activité de dropshipping et vendre au Royaume-Uni s’avère être une véritable opportunité. Détenant la première place dans le continent et la troisième dans le monde, il faut surtout souligner le fait que le pays dispose d’un marché ouvert à l’international et que cela offre la possibilité aux e-commerçants étrangers de réaliser de nombreuses ventes. Grossiste, fournisseurs, marques, fabricants peuvent ainsi y trouver leur compte.

Pour en savoir plus :